Composteur gratuit : Où se le procurer ?

composteur gratuit

Le compostage est l’un des meilleurs moyens pour réduire les émissions de gaz à effet de serre favorisées, entre autres, par le tassement dans les décharges. La loi anti-gaspillage du 10 février 2020 rend obligatoire cette démarche à la fois écologique et économique. 

Dès 2024, chaque foyer devra disposer d’un composteur. Cette loi française ne vise en aucun cas à sanctionner les ménages mais à généraliser le recyclage des déchets et à responsabiliser tout un chacun dans la visée zéro déchet

Des bacs à compost individuels et collectifs seront mis à disposition pour l’application de cette loi, le but étant de diminuer de manière drastique les déchets organiques.

Découvrez grâce à cet article comment acquérir le vôtre avant la fin de l’année 2023.

Comment obtenir un composteur gratuitement ?

Qui aurait cru que coquilles d’œuf, mouchoirs, épluchures de légumes ou encore feuilles mortes vous seraient utiles un jour ? En les recyclant et en les utilisant comme compost, vos sols seront plus fertiles et la pollution réduite. 

Sachez dès à présent que vous pouvez recevoir votre composteur sans rien dépenser, ou du moins sans beaucoup dépenser.

Bien qu’aucune sanction ne soit appliquée sur un foyer ne disposant pas d’un bac à compost, toutefois, une amende allant de 35 à 75 euros devra être payée dans le cas où les consignes de tri n’ont pas été respectées.

Lire aussi : Compostage obligatoire dès 2024 (ce que dit la loi) 

Distribution gratuite de composteurs individuels

Plusieurs organismes voulant contribuer à la bonne cause, ont décidé de distribuer gratuitement des composteurs. Parmi ces derniers, les mairies et le Syndicat Intercommunal de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères ou SITCOM.

Les résidents de diverses communes en France bénéficieront de deux options : ils pourront soit recevoir une subvention pour couvrir les frais d’obtention du bac, soit l’obtenir gratuitement.

Selon la demande, les bénéficiaires peuvent acquérir : 

Les composteurs offerts par le SICTOM sont pour leur part livrés avec leurs accessoires.

Offres de réduction pour l’acquisition de composteurs

Si vous avez déjà mis de côté un budget composteur, il existe d’autres organisations telles que le SMICTOM ou la Communauté de Communes du Kochersberg qui proposent une aide à l’acquisition de cet équipement. 

En cherchant sur Internet, vous trouverez aussi des offres de réduction ou de remboursement de son prix d’achat.

Initiatives de composteurs partagés : la solution en copropriété

Une alternative pour les ménages ne disposant pas de leur propre bac ou habitant en copropriété : les composteurs partagés. Non seulement, ils renforcent le lien entre voisins mais ils leur permettent également de faire une action citoyenne collective.

De grande dimension, ces équipements peuvent accueillir les ordures compostables de plusieurs ménages. Il faut savoir qu’aucun sac fermé ni emballage ne peut y être jeté.

Ces équipements sont généralement situés dans des espaces ouverts.

Comment faire une demande de composteur gratuit ?

Afin de bénéficier de cet appui, vous devez faire une demande. Pour cela, un formulaire à remplir vous sera donné par le Service Environnement de votre mairie. Vous pouvez également vous rendre directement sur son site web pour voir s’il est disponible en ligne. 

Des documents supplémentaires peuvent vous être demandés, selon les exigences de la municipalité.

Pour la ville de Lyon, par exemple, préparez les documents suivants : 

  • Une pièce d’identité
  • Un justificatif prouvant que vous habitez bien à Lyon 
  • Une photo de l’extérieur de votre maison. 

Côté SICTOM, il suffit d’aller sur le site web de votre ville et d’y compléter le formulaire.

Quelles sont les conditions pour obtenir un composteur individuel gratuitement ?

Ces conditions varient selon l’offrant mais en général, les critères d’éligibilité pour avoir un composteur gratuit sont :

  • Résider dans la ville ou municipalité où la demande est envoyée.
  • Être locataire ou propriétaire de sa maison. 
  • Détenir un document justifiant votre lieu de résidence, enregistré au même nom que votre pièce d’identité.

Dans certains cas, l’offrant exige que le postulant ait un jardin. Il est donc mieux de demander plus de renseignements auprès de l’organisme octroyant sur les autres critères avant d’envoyer votre demande.  

Composteur gratuit : 2 autres alternatives

Depuis le début de cette année 2023, le recyclage des biodéchets est devenu obligatoire pour les professionnels. Afin d’optimiser la lutte contre le gaspillage, les ménages français sont également soumis à cette loi sur le compostage. D’ici 2024, ils devront ainsi adhérer à cette bonne pratique. 

Dans le cas où votre demande de composteur gratuit a été refusée, deux choix s’offrent à vous : le composteur partagé et la fabrication de votre propre composteur.

1. Trouver un composteur collectif

Des composteurs collectifs gérés par les collectivités ou les associations ont été placés dans plusieurs villes françaises. Cherchez le composteur collectif le plus proche de vous en allant sur des sites présentant une carte interactive ou en demandant directement auprès de votre mairie.

Il est important de bien respecter les règles de tri, particulièrement lorsqu’on opte pour cette solution collective. Évitez donc d’y insérer vos restes de repas, les plantes malades, les différents produits laitiers et les viandes. Bien que les pelures de fruits soient compostables, celles d’agrumes sont vivement déconseillées.

2. Fabriquer son bac à compost

Il est possible de construire un composteur avec un à trois compartiments, offrant ainsi différentes options. Vous avez également la liberté de choisir entre un composteur fermé ou ouvert. 

La méthode la plus simple est de modifier une poubelle avec couvercle, qu’elle soit en plastique ou en acier. Découpez le fond. Puis, en vous munissant d’une perceuse, trouez les côtés pour qu’il y ait de l’aération. Remuez régulièrement les ordures et mettez le bac dans un espace de mi-ombre afin d’éviter la formation de moisissures ou d’odeurs.  

Une autre approche consiste à créer votre propre bac en utilisant des palettes. Pour ce faire, vous devez d’abord déblayer le sol qui recevra le composteur. Ensuite, enfoncez bien dans le sol des piquets où vous pourrez clouer les palettes. Enfin, fabriquez un couvercle avec les restes de planche.

Arrivés à mi-maturité, votre compost sera parfait pour votre jardin, gazon ou potager. Mature, utilisez-le pour vos plantes d’intérieur.   

Pour aller plus loin : Comment fabriquer un composteur en bois ? (Guide ultime)

Que retenir ?

La loi sur le compostage obligatoire vise à diminuer le flux de déchets organiques envoyés dans les décharges. Les effets de cette loi sur l’environnement sont exclusivement bénéfiques, notamment en termes de réduction des émissions de méthane, de gaz à effet de serre et de CO2 dans l’atmosphère.

Elle favorise d’autant plus une culture à la fois durable et économique. D’ailleurs, ces biodéchets peuvent être utilisés sur le plan professionnel en les traitant par la méthanisation afin de récupérer du biogaz. Pour un usage domestique, les engrais produits par le compostage contribueront à la création d’un sol de qualité.

En France, un tiers des déchets non triés par les foyers sont biodégradables et compostables alors que le tri à la source ne présente que des avantages. En faisant ce geste écologique dès maintenant, vous préservez l’environnement et donnez une chance à vos descendants de profiter de la nature. Alors, qu’attendez-vous pour demander votre composteur gratuit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *