Fabrication d’un composteur maison : Astuces de pro et modèles

fabrication d’un composteur maison

L’engouement croissant pour la durabilité environnementale et la gestion responsable des déchets a suscité un intérêt grandissant pour le compostage à domicile. En effet, le compostage ne se limite pas à la simple réduction des déchets, mais il offre également une opportunité de créer un amendement organique riche en nutriments pour vos plantes et votre jardin. 

Cependant, acheter un composteur peut parfois être coûteux et décourager nombre de personnes. Par ailleurs, il peut arriver que certaines personnes peinent à trouver un composteur répondant parfaitement à leurs besoins et avec un rapport qualité/prix intéressant. Pour chacun de ces cas de figure, une alternative intéressante consiste à le fabriquer soi-même. 

Découvrez dans cet article, les avantages d’un composteur fait maison, ainsi qu’un guide pas à pas pour créer divers modèles, allant des plus basiques aux plus élaborés. Que vous ayez un petit balcon en ville ou un grand jardin, il existe une solution de composteur fait maison qui correspond à vos besoins.

Modèle 1 : Composteur fait maison avec des planches

  • Facilité de fabrication : Moyenne
  • Temps de fabrication : Environ 4 heures
  • Coût : Faible (environ 15€)
  • Convient à : Idéal pour les jardiniers débutants et les petites surfaces extérieures
  • Matériaux et outils requis : planches de bois non traité (environ 1,5 m de longueur), vis à bois, scie, perceuse, mètre ruban, niveau à bulle

Guide de fabrication

Étape 1 : Planification et préparation

Mesurez et découpez les planches en fonction de la taille souhaitée pour le composteur. Une longueur d’environ 1,5 mètre est idéale pour un début.

Étape 2 : Assemblage du cadre

Placez deux planches parallèles à une distance d’environ 1,5 mètre l’une de l’autre pour former la base.

Fixez les deux autres planches verticalement aux extrémités des planches de base pour former les coins du composteur. Utilisez des vis à bois pour fixer les planches ensemble et un niveau à bulle pour vous assurer que le cadre est bien droit et équilibré.

Étape 3 : Fixation des panneaux latéraux

Fixez les planches restantes horizontalement entre les coins du composteur pour former les panneaux latéraux. Assurez-vous de laisser un espace suffisant entre les planches pour permettre une bonne circulation de l’air.

Étape 4 : Création du couvercle

Découpez une planche légèrement plus grande que la taille du composteur pour servir de couvercle.

Fixez une charnière à une extrémité du couvercle et à l’une des planches du dessus du composteur. Fixez une poignée sur l’autre extrémité du couvercle pour faciliter l’ouverture et la fermeture.

Étape 5 : Finitions et placement

Vérifiez que toutes les vis sont bien serrées et que le composteur est solide.

Placez le composteur dans un endroit ensoleillé de votre jardin, sur une surface plane et légèrement surélevée pour favoriser le drainage.

Retrouvez d’autres alternatives pour fabriquer votre composteur en bois ici : Comment fabriquer un composteur en bois ?

Modèle 2 : Composteur de balcon à étages fabriqué avec des bacs empilables

  • Facilité de fabrication : Facile
  • Temps de fabrication : Environ 2 heures
  • Coût : Faible (25€ à 50€)
  • Convient à : Idéal pour les personnes vivant en appartement ou avec un petit espace extérieur
  • Matériaux et outils requis : bacs en plastique avec couvercle (au moins 2), mètre ruban, perceuse, vis à bois, scie (facultatif), matériaux pour la ventilation (grille en plastique, moustiquaire, etc.)

Guide de fabrication

Étape 1 : Préparation des bacs

Choisissez des bacs en plastique de taille similaire avec des couvercles.

À l’aide de la perceuse, percez plusieurs trous dans le fond de chaque bac pour assurer un bon drainage.

Étape 2 : Assemblage des étages

Placez un bac percé sur une surface plane pour former la base du composteur.

Empilez le deuxième bac par-dessus, en veillant à le décaler légèrement pour créer une ouverture entre les deux bacs.

Si vous souhaitez ajouter plus d’étages, répétez le processus en empilant davantage de bacs. Assurez-vous de décaler chaque bac pour permettre la circulation de l’air.

Étape 3 : Ajout de matériaux de ventilation

Découpez des morceaux de grille en plastique ou de moustiquaire pour les fixer sur les côtés du composteur, près du haut de chaque bac. Cela permettra une meilleure ventilation.

Fixez les morceaux de grille à l’aide de vis à bois.

Étape 4 : Finitions et placement

Vérifiez que les bacs sont bien empilés et que les ouvertures permettent une bonne circulation de l’air.

Placez le composteur dans un endroit ensoleillé et pratique, comme votre balcon ou votre patio.

Pour aller plus loin, retrouvez ici le guide complet pour apprendre comment réaliser un composteur avec une poubelle ou bac en plastique.

Modèle 3 : Petit composteur de jardin fait maison

  • Facilité de fabrication : Très facile
  • Temps de fabrication : Environ 1 heure
  • Coût : Faible (environ 20 €)
  • Convient à : Idéal pour les débutants en compostage, les petits jardins et espaces restreints
  • Matériaux et outils requis : grand seau en plastique avec couvercle, mètre ruban, perceuse, vis à bois, scie, matériaux pour la ventilation (grille en plastique, moustiquaire, etc.)

Guide de fabrication

Étape 1 : Préparation du seau

Choisissez un grand seau en plastique avec un couvercle hermétique.

Utilisez la perceuse pour percer plusieurs petits trous dans le fond du seau afin d’assurer le drainage.

Étape 2 : Création de l’ouverture

Utilisez le mètre ruban pour mesurer une section rectangulaire sur l’un des côtés du seau, à quelques centimètres du bas.

Utilisez une scie ou une perceuse pour découper cette section, créant ainsi une ouverture pour ajouter les déchets.

Étape 3 : Ajout de matériaux de ventilation

Découpez une pièce de grille en plastique ou de moustiquaire de la même taille que l’ouverture. Fixez la grille ou la moustiquaire à l’intérieur de l’ouverture à l’aide de vis à bois.

Étape 4 : Finitions et placement

Placez le seau composteur dans un endroit ombragé et bien drainé de votre jardin.

Assurez-vous que le couvercle du seau est bien fermé pour éviter les odeurs et les animaux indésirables.

Modèle 4 : Lombricomposteur DIY

  • Facilité de fabrication : Modérée
  • Temps de fabrication : Environ 3 heures
  • Coût : Modéré (60 € à 100 €)
  • Convient à : Idéal pour les amateurs de compostage en intérieur
  • Matériaux et outils requis : deux bacs en plastique de taille identique avec couvercles (environ 60-80 litres chacun), perceuse électrique avec mèches, papier de verre, moustiquaire, compost à lombrics (vermicompost), vers de compost (lombrics), matériaux carbonés (papier, carton), matériaux azotés (déchets organique de cuisine), mètre ruban, ruban adhésif, scie sauteuse, ciseaux, ponceuse électrique (facultatif)

Guide de fabrication

Étape 1 : Préparation des bacs

Nettoyez les bacs en plastique à l’aide d’eau et de savon. Utilisez du papier de verre pour poncer les bords rugueux.

Étape 2 : Création des trous d’aération

Percez de petits trous dans le fond et sur les côtés des deux bacs pour assurer une bonne circulation de l’air.

Découpez un morceau de moustiquaire et fixez-le sur les trous perforés à l’aide du ruban adhésif.

Étape 3 : Empilage des bacs

Placez des blocs ou des briques sous le premier bac pour le surélever légèrement du sol.

Positionnez le deuxième bac sous le premier pour recueillir le liquide de compost.

Étape 4 : Préparation du lombricompost

Remplissez le premier bac avec une couche de matières carbonées comme du papier déchiqueté et du carton humide.

Ajoutez une poignée de vers de compost et recouvrez-les légèrement de matériaux carbonés.

Étape 5 : Alimentation et entretien

Ajoutez régulièrement des déchets de cuisine (matières azotées) dans le premier bac pour nourrir les vers.

Veillez à maintenir une humidité constante en vaporisant de l’eau au besoin.

Mélangez légèrement les déchets pour favoriser la décomposition et l’aération.

Modèle 5 : Composteur rotatif à tambour fait maison

  • Facilité de fabrication : Avancée
  • Temps de fabrication : Environ 6 heures
  • Coût : Modéré (environ 60 €)
  • Convient à : Idéal pour les personnes recherchant un compostage rapide
  • Matériaux et outils requis : tambour en plastique résistant avec couvercle (environ 200-300 litres), barre en métal ou tuyau en PVC, planches de bois (pour le support), perceuse électrique avec mèches, scie sauteuse, vis et écrous, sangle de fixation, mètre ruban, pince, crayon.

Guide de fabrication

Étape 1 : Préparation du tambour

Nettoyez le tambour en plastique à l’intérieur et à l’extérieur.

Percez plusieurs trous dans le tambour pour assurer une bonne aération.

Étape 2 : Création du support

Mesurez la hauteur du tambour et découpez quatre planches de bois pour créer un support solide.

Assemblez les planches pour former un cadre rectangulaire et fixez-les avec des vis et des écrous.

Étape 3 : Fixation du tambour

Insérez une barre en métal ou un tuyau en PVC à travers le tambour pour créer un axe de rotation.

Fixez solidement les extrémités de la barre aux supports en bois à l’aide de sangles de fixation.

Étape 4 : Assemblage du tambour

Placez le tambour sur l’axe de rotation et assurez-vous qu’il peut tourner librement. Fixez le tambour en place en serrant les sangles de fixation.

La fabrication de ce type de composteur nécessite de réelles compétences techniques et une bonne dextérité. Dans l’idéal, n’hésitez pas à acheter votre composteur rotatif auprès des meilleurs fabricants qui vous garantissent la qualité du produit.

Comment obtenir un compost de qualité dans un composteur fait maison ?

Gardez à l’esprit ces principes fondamentaux pour obtenir un compost de qualité :

  • Choisissez un emplacement ensoleillé et bien drainé pour favoriser la décomposition.
  • Équilibrez les matières brunes riches en carbone (feuilles, paille) et les matières vertes riches en azote (déchets alimentaires).
  • Surveillez et ajustez l’humidité pour maintenir un environnement favorable aux micro-organismes décomposeurs.
  • Comprenez quels déchets sont compostables et évitez les produits non dégradables.
  • Effectuez le retournement ou le brassage du compost en fonction du modèle de composteur que vous avez choisi.

Un jardin florissant grâce à votre composteur maison

En suivant nos astuces de pro et en choisissant le modèle de composteur qui correspond le mieux à vos besoins, vous êtes sur la voie de créer un jardin florissant et écologique. La fabrication d’un composteur maison vous permet de participer activement à la réduction des déchets tout en produisant un amendement organique précieux pour vos plantes. 

Que vous ayez un petit espace sur votre balcon ou un vaste jardin, le compostage maison offre une solution durable et bénéfique pour votre environnement et votre terre.

Lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *