Lombricomposteur : fonctionnement, utilisation, avantages

lombricompostage

Faire son compost maison est un geste écologique valorisant de plus en plus prisé par les jardiniers. En effet, vous limitez les déchets en les transformant en compost. 

La technique utilisant le lombricomposteur est particulièrement intéressante pour ce faire. Ce dispositif permet de produire du compost en utilisant des vers de terre pour décomposer les matières organiques absorbées.

Comment fonctionne le lombricomposteur ? Comment l’utiliser, et quels sont ses avantages ? Vous trouverez toutes les réponses à vos questions sur le lombricomposteur en lisant cet article.

Comment utiliser son lombricomposteur ?

En général, un lombricomposteur se compose d’un bac séparé en 3 compartiments : 

  1. Un compartiment pour l’ajout des déchets ménagers.
  2. Un second contenant du compost.
  3. Et un troisième contenant du jus appelé : “lombrithé”.

Pour utiliser correctement votre lombricomposteur, suivez les étapes suivantes.

1. Préparer le lombricompostage

Les vers sont sensibles aux vibrations et bruits liés au transport, et risquent d’être stressés. Installez votre lombricomposteur bien avant le processus pour les acclimater progressivement au nouvel environnement. Ils doivent se familiariser et s’accoutumer à leur nouvel habitat.

2. Commencer en douceur

Pour bien commencer le lombricompostage :

  • Disposez 5 couches de carton ou de papier journal dans le fond du premier plateau.
  • Ensuite, ajoutez une couche de 4 cl de tourbe noire ou blonde, de terreau ordinaire ou de fibre de coco.
  • Installez les vers de terre avec leur litière de transport sur votre préparation. Ils peuvent plus facilement s’adapter à leur nouveau milieu si vous conservez leur litière d’origine.

Laissez une semaine aux vers pour qu’ils puissent prendre possession de ce nouvel habitat. Pendant ce temps, maintenez la litière humide en vaporisant d’eau, si vous le jugez nécessaire.

Ne nourrissez les vers que 2 à 3 jours après leur installation. Au démarrage, utilisez uniquement un plateau du lombricomposteur.

3. Ajouter les autres plateaux

Le premier plateau est rempli au ⅔ environ 3 mois plus tard. Installez le second plateau du lombricomposteur et déposez-y vos déchets ménagers. Les vers vont monter au niveau supérieur parce qu’ils sont attirés par la nourriture fraîchement ajoutée.

Puis, installez le troisième lorsque le second plateau est plein, ce qui survient généralement 5 à 6 mois après le lancement du lombricomposteur. Vous pouvez récolter le jus quand tous les plateaux sont remplis. 

Comment choisir son lombricomposteur ?

Prenez en compte plusieurs critères pour choisir votre lombricomposteur : 

  • La taille : elle dépend du nombre d’individus vivant dans votre foyer.
  • La couleur : bicolore, unie ou tricolore, choisissez le lombricomposteur qui vous plaît visuellement.
  • Le style : carré, rond, en sac. Il est également question de goûts et de préférences.
  • Votre habitation : appartement ou maison.
  • Les fonctionnalités du composteur : aération, rétention de l’humidité.
  • L’emplacement du lombricomposteur dans votre maison : à l’intérieur, dans un jardin, sur un balcon.
  • La matière : en bois, en plastique recyclé ou non.

Quelle taille pour un lombricomposteur ?

Le choix de la taille d’un lombricomposteur dépend de la quantité de déchets que vous produisez, ce qui varie en fonction du nombre de personnes vivant dans votre maison. 

Pour un couple, prenez un lombricomposteur à 3 étages avec 500 g de vers de terre. Pour une famille de 4 à 6 personnes, préférez un modèle à 5 étages avec 1 kg de vers.

La taille idéale du lombricomposteur dépend aussi de vos habitudes de consommation. Si vous consommez beaucoup de fruits et légumes, par exemple, vous avez plus de déchets à composter. 

Vous pouvez également acheter un lombricomposteur modulable pour pouvoir rajouter des bacs supplémentaires avec le temps. Certaines marques en fournissent néanmoins dès votre premier achat. 

Où trouver des vers de terre pour lombricomposteur ?

lombricomposteur

Pour faire du lombricompost, vous pouvez en réalité utiliser 2 types de vers : 

  • “Vers de Californie” ou Eisenia adrei, un ver rouge vif qui aime la matière organique fraîche.
  • “Vers du fumier” ou Eisenia foetida, un vers tigré de jaune ou de gris qui aime les matières en décomposition.

Vous pouvez acheter des vers dans une jardinerie ou sur Internet. 

Un autre moyen consiste à solliciter une personne qui possède un compost en activité depuis plusieurs mois afin de récupérer délicatement environ 1 kg de vers de terre bien nourris dans son compost partiellement décomposé.

Vous pouvez également partir à la chasse aux vers si vous avez un petit coin de terre avec un sol bien humifère. Pour ce faire : 

  • Creusez un trou avec une dimension d’approximativement 30 x 30 x 30 cm.
  • Placez un récipient troué dans ce trou (sac plastique, vieux seau, etc.).
  • Remplissez-le avec du marc de café  et couvrez le tout pour éviter qu’il se remplisse de pluie.
  • 1 à 2 semaines après, votre récipient sera rempli de vers de terre pour lombricomposteur.

Les tas de fumier sont aussi remplis de vers de terre, cherchez sur leurs bords près du sol. Renseignez-vous autour de vous, demandez à un agriculteur, téléphonez à votre écoconseiller ou à votre commune, etc., ils peuvent vous proposer une adresse.

Qu’est-ce qu’on met dans un lombricomposteur ?

Dans un lombricomposteur, on met des vers de terre appelés “lombrics” et des déchets. Voici la liste des déchets autorisés et interdits pour le lombricomposteur : 

Les déchets autorisés 

  • Matière azotée : légumes, fruits, thé, marc de café, céréales.
  • Matière carbonée : herbe sèche, carton, papier, etc.
  • Coquille d’œufs pillés.

Les déchets interdits : 

  • Poisson et viande.
  • Plats en sauce avec plus de 5 % de matière grasse.
  • Ail.
  • Agrumes.

Comment conserver le lombricompost ?

Pour conserver le lombricompost, transférez-le dans un sac en plastique hermétique avant de l’entreposer dans un lieu frais. 

De plus, assurez-vous que le lombricompost conserve une humidité suffisante. 

FAQ – Lombricompostage

Dans cette section, retrouvez toutes les réponses aux questions les plus souvent posées sur le lombricompostage.

Quelle est la différence entre un composteur et un lombricomposteur ?

Pour produire du compost, un lombricomposteur utilise des vers de terre, tandis qu’un composteur utilise des micro-organismes (champignons, bactéries et levures).

Comment démarrer un lombricomposteur ?

Après avoir monté votre lombricomposteur, placez un support de litière et une litière de démarrage pour que le taux d’humidité monte. Pour lancer le composteur, ajoutez vos vers et déchets. Commencez avec 250 g de vers de terre au minimum.

Où installer le lombricomposteur ?

Installez le lombricompostage dans un endroit calme qui dispose d’une température stable : sous l’évier de la cuisine, sur le balcon, dans l’arrière-cuisine, sur la terrasse, dans la cour, dans le garage, dans un débarras, dans le cabanon de votre jardin, dans une buanderie, au sous-sol, etc.

Prenez en compte les critères suivants pour savoir si vous devez installer le lombricompostage à l’extérieur ou à l’intérieur : 

  • Le nombre de déchets compostés.
  • La taille du bac.
  • La praticité de l’installation.
  • Les conditions climatiques de la région.

Pourquoi mon lombricomposteur ne fait pas de jus ?

Votre lombricomposteur peut ne pas faire de jus à cause d’une mauvaise hygrométrie (ou taux d’humidité). S’il est trop sec, il ne donnera évidemment pas de jus.

Pourquoi mettre du carton dans le lombricomposteur ?

Le carton est pauvre en azote et riche en carbone, ce qui le rend parfait pour équilibrer le rapport carbone/azote dans votre composteur. En effet, pour décomposer efficacement vos déchets organiques, les vers ont besoin de cet équilibre. Le carton peut en outre absorber une partie de l’humidité de vos déchets frais.

Produisez vos composts de manière écologique et économique grâce au lombricomposteur

Pratique, économique et écologique, le lombricomposteur est une alternative intéressante aux composteurs classiques. Son fonctionnement et son utilisation faciles le rendent accessible à tous.

En outre, le lombricompost aère et enrichit la terre, facilite la pénétration de l’eau et sa rétention dans la terre et les plantes, et les rend plus résistantes aux maladies.

 Vous aimerez aussi : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *