Vous planifiez la construction de votre logement et vous souhaitez vous renseigner sur un système de chauffage à la fois performant, respectueux de l’environnement et financièrement avantageux ? Ou vous souhaitez troquer votre ancien mode de chauffage contre une méthode plus économique et plus écologique ? 

Ce guide sur les pompes à chaleur air eau est fait pour vous. Fonctionnement, performances, coût et entretien, voici tous les renseignements dont vous aurez besoin pour établir un projet de chauffage cohérent et effectuer des économies d’énergie !

SOMMAIRE

Informations à connaître avant l’installation d’une pompe à chaleur air eau

Parce que choisir un nouveau système de chauffage implique un coût financier global non négligeable (achat, travaux d’installation, coût de fonctionnement, entretien…), il est préférable d’avoir mûrement réfléchir à son projet.

Aussi, voici quelques renseignements à avoir en tête avant d’opter pour l’installation d’une pompe à chaleur air eau :

Pompe à chaleur air eau

Pourquoi choisir une Pompe à chaleur air eau ? 

Parmi les nombreuses solutions possibles pour chauffer (ou rafraîchir) votre logement et pour produire de l’eau chaude sanitaire, la pompe à chaleur air eau présente de nombreux avantages. Mais également quelques défauts. Le point pour vous aider à faire le choix le plus judicieux. 

Un système de chauffage compatible avec votre ancienne installation 

Si vous possédez déjà une chaudière, raccordée à un système de radiateurs à eau chaude, ou encore à un plancher chauffant, vous devez savoir que vous ne serez pas dans l’obligation de modifier tout votre équipement. 

Certaines PAC sont compatibles avec vos anciens appareils, et vient simplement remplacer votre ancienne chaudière électrique, à gaz ou encore à fioul. 

Une information bonne à savoir lorsque l’on connaît le prix que représente un changement total d’installation. De même, un avantage comparatif évident par rapport aux pompes à chaleur géothermique, plus compliquées à installer. 

Un mode de chauffage économique à l’utilisation

Compte tenu de son fonctionnement, une pompe à chaleur air eau est financièrement avantageuse par rapport aux modes de chauffage traditionnel.

En effet, son procédé tire des calories contenues dans l’air 70 à 80% de son potentiel chauffant, soit d’une ressource gratuite et renouvelable. 

On estime qu’à l’usage, une pompe à chaleur permet de dépenser trois fois moins d’argent pour le chauffage de son logement et/ou de son eau sanitaire.

Un projet de chauffage qui représente un véritable investissement pour l’avenir

Opter pour une pompe aérothermique air eau doit se concevoir comme un projet à long terme. 

Il est vrai que son coût d’achat peut être important, surtout si vous devez changer vos radiateurs, de même que son installation et les travaux qu’elle nécessite peuvent représenter un certain dérangement. 

Il n’en reste pas moins que son amortissement est relativement rapide compte tenu de ses performances et des économies d’électricité, de gaz ou de fioul qu’elle permet de réaliser.

De plus, son procédé de fabrication de la chaleur, à base des calories contenues dans l’air, fait de la PAC air-eau une méthode de chauffage plus “propre” : un engagement en faveur d’un futur plus écologique pour notre planète.  

Un coût réduit par les coups de pouce de l’Etat

En plus de ses performances et de ses frais allégés de fonctionnement, vous pourrez compter sur certaines aides de l’Etat pour amoindrir votre facture initiale, et ainsi améliorer la rentabilité finale de votre pompe à chaleur.

Subventions régionales et départementales, aides de l’Anah, crédits d’impôt, prêt à taux zéro… Une palette variée d’aides et de subventions peut vous aider à boucler votre budget (voir : Faire des économies grâce aux aides de l’Etat).

Les inconvénients

Bien sûr, la pompe à chaleur air-eau n’est pas exempte de quelques défauts et inconvénients, qu’il convient de connaître avant de jeter son dévolu sur cette forme de chauffage. 

Un prix d’achat et d’installation plus onéreux que d’autres systèmes traditionnels

En comparaison avec d’autres modes de chauffage, telles que les chaudières à granulés, au gaz ou au fioul, la pompe à chaleur air-eau est plus onéreuse. 

Entre le coût de la pompe à chaleur en elle-même, ses frais d’installation, voire l’achat de nouveau matériel (radiateurs, ballon), la facture pour mettre en place une PAC peut s’avérer salée. 

Toutefois, sachez utiliser les aides étatiques dont vous pouvez bénéficier et faites une estimation des économies que vous pourrez réaliser par la suite : cela vous aidera à savoir si vous munir d’une PAC est réellement rentable sur le moyen/long terme.

De très bonnes performances globales, sauf en cas de grand froid. 

Il est recommandé de conserver un système de chauffage d’appoint lorsque l’on fait installer une pompe à chaleur air-eau. 

En effet, il faut savoir que les pompes à chaleur aérothermique cessent de fonctionner lorsque la température extérieure devient trop basse. En dessous de -5d° pour les moins performantes à -25d° pour les pompes à chaleur les plus efficaces, vous risquez de vous retrouver sans chauffage. 

Vous devez donc prendre en compte le climat de votre région avant de choisir ce système de chauffage. Si vous habitez dans une région où les hivers peuvent être rudes, vous devrez opter pour une pompe à chaleur offrant les meilleurs rapport consommation d’électricité/restitution de chaleur, par conséquent plus chère à l’achat…

Un système compatible avec votre ancien mode de chauffage… sous certaines conditions

Si vous vous chauffez actuellement par une méthode à eau chaude (radiateurs à eau chaude, plancher chauffant,  ventilo-convecteurs à eau), cette solution est plutôt économique : elle pourra, selon les modèles, s’adapter à votre système et ainsi réduire les coûts liés à son installation.

En revanche, si vous vous chauffez avec des convecteurs électriques, toute votre installation sera à modifier. En plus de l’achat de la pompe à chaleur, vous devrez également vous munir de nouveaux radiateurs.

Un système qui peut se révéler bruyant

Autre défaut souvent énuméré des pompes à chaleur air-eau, le niveau sonore qu’elle dégage lorsqu’elle est en fonctionnement peut sembler élevé.

Cependant, de nombreux constructeurs ont pris ce problème à bras le corps, et proposent désormais des pompes à chaleur air-eau plus silencieuses.

Astuce du professionnel

Vous pouvez également vous pencher sur les solutions anti-bruit existantes:

  • écran d’isolation acoustique, 
  • plots anti-vibratiles

Un système qui demande de la place

Selon les modèles, les pompes à chaleur demandent plus ou moins d’espace : vous devrez ainsi penser à libérer de la place à l’extérieur de votre domicile pour implanter l’unité extérieur de la PAC, ainsi qu’à l’intérieur de votre logement, pour accueillir le bloc central de la PAC, voire ses auxiliaires. 

Fonctionnement d’une pompe à chaleur air eau

Une pompe à chaleur air-eau a une double utilité : elle peut produire de la chaleur pour assurer le chauffage de votre logement, mais également pour chauffer votre eau sanitaire tout comme un chauffe-eau

Pour ce faire, elle transforme les calories contenue dans l’air extérieur en énergie, que votre système de chauffage central et de chauffage de l’eau utilise par la suite.

Grâce à un ventilateur situé à l’extérieur de votre domicile, votre PAC air-eau aspire de l’air ambiant, lequel va servir à évaporer une substance appelée “fluide frigorigène”.

Ce dernier est donc transformé en un gaz que le compresseur de votre pompe à chaleur va contraindre de manière à accentuer sa température. Le gaz est ensuite reliquéfié via le condenseur, action qui libère la chaleur dans votre circuit de chauffage central et conduit au réchauffement de l’eau.

Technologies

Les pompes à chaleur se présentent sous deux formes, et se subdivisent en trois catégories.

Les pompes à chaleur air-eau monobloc vs les pompes à chaleur bi-bloc

Comme son nom l’indique, la PAC air-eau monobloc se présente sous la forme d’un bloc unifié, qui prendra place à l’extérieur de votre logement. 

A l’inverse, la PAC air-eau bi-bloc se scinde en deux unités : le premier placé à l’extérieur de votre logement, le second placé à l’intérieur de votre domicile. 

Un monobloc a deux avantages :

  • elle est plus économique à l’achat
  • son installation est moins compliquée

En revanche, en comparaison à une PAC bi-bloc, elle est moins performante, notamment en cas de forte chute des températures. 

PAC air eau haute température, PAC air eau basse température ou PAC mixte ?

Selon vos besoins de chauffage, vous devrez vous positionner sur une PAC air-eau basse ou haute température, ou encore une PAC mixte.

Une PAC basse température :

  • propose une eau dont la température de sortie va de 35d°C à 45d°C
  • permet un écart de température modéré entre l’air extérieur et l’eau chaude produite
  • dispose d’un meilleur rendement
  • requiert des équipements adaptés (radiateurs, plancher chauffant basse température)

Une PAC haute température :

  • propose une eau dont la température de sortie se situe autour de 65°C
  • ne requiert pas d’équipements spécifiques
  • est particulièrement adaptée pour des projets de rénovation

Une PAC mixte :

  • s’apparente à une PAC basse température
  • permet de se doter de ventilo-convecteurs à eau en complément

Consommation

Une pompe à chaleur nécessite de l’électricité pour que le fluide frigorigène circule à l’état liquide puis à l’état gazeux dans votre système. 

Néanmoins, il s’agit d’une consommation minime. De manière générale, le COP (Coefficient de Performance), calculé en faisant le rapport le nombre de kWh de chaleur produits par le nombre de kWh d’électricité consommé, est de 3 pour 1.

Plus le COP est grand, plus la performance de la pompe aérothermique est importante.

Performances et rendement

Le système de chauffage par pompe à chaleur air-eau offre de beaux rendements. 70 à 80% de la chaleur produite vient de l’air puisé, les 20 à 30% restant correspondant à l’électricité nécessaire à la circulation du fluide dans le système.

Dans la mesure du possible, adaptez la puissance de votre pompe à chaleur aux besoins réels que requiet votre logement : cela vous permettra de consommer la juste quantité d’électricité, et donc de vous assurer une facture d’énergie maîtrisée ! 

Les certifications des PAC air-eau

Pour vous assurer des niveaux de performance et de qualité cohérents, n’hésitez pas à vous référer aux certifications et normes associées aux différents modèles de pompe à chaleur air-eau : 

  • certification NF PAC de AFAQ-AFNOR : garantit un niveau de performance minimale
  • marque CE : garantit la qualité et la sécurité
  • certification Eurovent : garantit les performances annoncées par les fabricants
  • Norme EN 14511-2 : garantit les conditions d’essai
  • Norme Qualipac : garantit les compétences de votre installateur

Prix d’une Pompe à chaleur air eau : coûts d’achat et d’installation

Le prix d’une pompe à chaleur air-eau dépendra de plusieurs facteurs : 

  • le type de technologies que vous souhaitez (voir : technologies)
  • la puissance dont vous avez besoin en rapport à surface que vous souhaitez chauffer
  • le COP de votre pompe à chaleur
  • les températures minimales en dessous desquelles votre PAC air-eau ne sera plus efficiente
  • les équipements annexes que vous devrez acquérir (radiateurs, ballon…)
  • le prix de votre installateur. Nous ne vous conseillons cependant pas d’économiser sur ce poste (voir Installation d’une pompe à chaleur air-eau)

En tout état de cause, ne vous décidez pas seul. Faites évaluer par plusieurs professionnels vos besoins, le modèle adéquat à votre logement, les installations annexes que votre équipement nécessiterait, les aides de l’Etat dont vous pourriez bénéficier, puis comparez les offres et choisissez celle qui vous parait la plus pertinente. 

Un investissement facilité par les aides de l’Etat

Vous êtes tentés de vous munir d’une PAC air-eau mais le coût financier reste un obstacle à votre projet ? Un bon nombre d’aides de l’Etat peut vous aider à trouver les financements nécessaires pour réaliser votre achat. 

La prime Coup de pouce chauffage

Particuliers, que vous jouissiez de revenus confortables ou que vous souffriez de précarité énergétique, si vous vous chauffez à l’aide d’une chaudière classique à énergies fossiles (charbon, fioul, gaz) et que vous souhaitez la remplacer, vous pourriez être éligibles à ce nouveau programme gouvernemental.

Astuce du professionnel

BON A SAVOIR

Mise en place le 10 janvier 2019 et courant jusqu’au 31 décembre 2020, la prime “Coup de pouce chauffage” prend place dans le cadre des programmes liés aux Certificats d’économie d’énergie (CEE). 

Seuls les opérateurs certifiés pour la Prime énergie peuvent donc vous en faire profiter.

Pour en savoir plus :
https://www.servicepublic.fr/particuliers/vosdroits/F3442

Conçus pour vous aider à opter pour un nouveau système plus performant, tel que la PAC air-eau, les montants forfaitaires de cette prime sont les suivants : 

  • de 700 à 4000 euros pour les ménages aux revenus les plus bas
  • de 450 à 2500 euros pour les ménages aux revenus moyens et hauts

Pour une PAC air-eau, vous êtes susceptibles de bénéficier des primes les plus avantageuses.

mise en garde du professionnel

Attention 

Pour prétendre à cette aide financière, vous devez envoyer votre dossier de subvention avant d’accepter le devis d’un opérateur.

Vous devez par ailleurs savoir que ce dispositif et la Prime énergie ne sont pas cumulables. 

Le crédit d’impôt 2019

Si vous avez l’intention de doter votre logement d’une pompe à chaleur Air-Eau, vous pourrez également compter sur un crédit d’impôt transition énergétique. (CITE).

Reconduit par la loi de finance 2019 jusqu’au 31 décembre, le CITE permet à ses bénéficiaires de payer moins d’impôt après l’achat d’une PAC air-eau.

Concrètement, les particuliers peuvent prétendre à une ristourne fiscale de 30% sur les dépenses éligibles. 

Voici la liste des dépenses éligibles :

  • dépenses liées à l’achat de l’équipement en lui-même
  • dépenses liées à l’installation par un professionnel RGE (si vos revenus se situent dans la catégorie “modeste” fixée par l’ANAH)

Pour en bénéficier vous devez :

  • rénover votre résidence principale. Les logements secondaires ou destinés à la location sortent de ce dispositif
  • rénover un logement dont la construction est terminée depuis au moins 2 ans
  • déclarer et payer vos impôts en France
  • faire appel à une entreprise labelisée RGE pour réaliser les travaux

Certains plafonds limitent les dépenses éligibles : 

  • contribuable seul, veuf ou divorcé : les dépenses éligibles sont plafonnées à 8 000 €
  • couples mariés ou à imposition commune : les dépenses éligibles sont plafonnées à 16 000 €
  • chaque enfant à charge rajoute 400 € à ce plafond

Les aides de l’Anah

L’Agence nationale de l’habitat peut également apporter des financements pour réaliser des travaux d’économie d’énergie, comme la pose d’une PAC air-eau.

Si vos revenus sont modestes, voire très modestes, vous pouvez prétendre au dispositif Habiter Mieux Agilité

Voici les barèmes :

Type de revenusRevenus modestesRevenus très modestes
Pourcentage pris en charge par l’ANAH du montant HT des travaux 35% 50%
Plafond de l’aide accordée par l’Anah7 000 € 10 000 € 
Astuce du professionnel

BON A SAVOIR

Vous pouvez bénéficier à la fois des aides de l’Anah et de la Prime Coup de pouce chauffage.

L’éco-prêt à taux zéro

Si vous ne disposez pas de l’avance de trésorie ou de l’épargne permettant de régler l’achat et les travaux d’installation d’une pompe aérothermique, vous pouvez emprunter la somme auprès d’une banque, mais à un taux d’intérêt nul : c’est l’éco-prêt à taux zéro.

Pour connaître les conditions d’éligibilité, consultez notre dossier sur l’éco-prêt à taux zéro.

La TVA à taux réduit

D’ordinaire, la TVA s’appliquant aux produits de consommation s’élève à 20%. Mais dans le cas de travaux visant à réduire la consommation énergétique et les rejets à effet de serre de votre logement, la TVA affiche un taux réduit. 

L’achat et l’installation de votre PAC air-eau pourra bénéficier d’une TVA à 5,5% si :

  • votre logement a été construit et terminé il y a plus de 2 ans au moins
  • vous faites appel à un entrepreneur labelisé RGE pour l’installation de votre PAC
  • vous achetez votre équipement auprès d’une entreprise également labelisée RGE
  • vous êtes le propriétaire du logement (occupant ou bailleur)

Comment choisir la meilleure pompe à chaleur air eau

Pour bien choisir sa pompe à chaleur, il faut d’abord connaître ses besoins. Viennent ensuite des critères techniques, dont le choix dépendra des nécessités de votre logement. 

Estimer au plus juste vos besoins : l’étape indispensable pour un choix optimal

L’achat et l’installation d’une pompe à chaleur (PAC) air-eau est un investissement : sa rentabilité ne se calcule pas à court terme mais bien en prenant en compte les futures économies d’énergies que vous pourrez réaliser grâce à elle. 

Aussi, pour ne pas vous tromper de modèle, de puissance etc… vous devez au préalable mesurer vos besoins réels. 

Plusieurs critères doivent vous aider à évaluer vos besoins : 

  • le type de logement que vous occupez : appartement, maison
  • la forme de votre logement : carrée, rectangulaire, allongée
  • les volumes à chauffer : nombre de pièces, nombre de m2, hauteur sous plafond, maison cloisonnée ou ouverte
  • la date de la construction de votre maison 
  • vos dépenses actuelles de chauffage : nécessité des travaux pour une résidence secondaire par exemple
  • votre type de chauffage actuel : si vous êtes tout électrique, vous devrez changer l’intégralité de votre équipement
  • l’espace disponible pour acceuillir la PAC air-eau : avez vous un jardin, une cours aérée…
  • votre mode de production d’eau chaude 
  • l’existence d’autres dispositifs de chauffage : la PAC nécessite un chauffage d’appoint, ce point n’est pas à négliger
  • vos habitudes de chauffage : Aimez-vous avoir bien chaud ?
  • la disponibilité du gaz de ville dans votre secteur

En fonction des réponses à ces critères, les professionnels RGE que vous contacterez pourront établir si oui ou non une PAC air-eau est adaptée à votre logement, et si oui, laquelle.  

Les critères techniques de choix 

Après avoir évaluer vos besoins, vous devrez choisir la PAC air-eau offrant le meilleur rapport qualité/prix. 

Pour évaluer la qualité d’un équipement, voici quelques critères incontournables. 

Le coefficient de performance (COP)

Comme nous l’avons vu, le rapport entre les kW produits par votre pompe à chaleur air-eau et les kW consommés pour fonctionner est un critère de performance important à prendre en compte. 

Plus votre PAC air-eau aura un COP important, plus sa production de chaleur sera important par rapport à sa consommation d’électricité. D’ordinaire, le COP est compris entre 3,4 et 5.

Notez que les appareils les plus performants conservent un COP élevé, même lorsque la température de l’air capté est basse.

Par exemple, une pompe à chaleur air eau ayant un COP moyen de 4 mais dont le COP descend à 3,4 lorsque la température s’abaisse à 7°C sera moins rentable qu’une pompe à chaleur ayant un COP moyen de 3,8 mais dont le COP se maintien à un niveau équivalent lorsque la température de l’air chute. 

Le coefficient de performance saisonnier 

Les performances d’une pompe à chaleur varient en fonction de la température extérieure et donc de la rudesse du climat de votre région.

Pour vous aider à savoir si une PAC est adaptée à votre secteur (ni trop puissante, ni pas assez), référez vous à son classement :

  • A+++ sont conseillées pour les climats les plus froids (par exemple d’Helsinki)
  • A++ et A+ pour les climats tempérés (de Strasbourg ou de Paris par exemple)
  • A pour les climats chaud (zones méditerranéennes).

La puissance thermique

Pour bien choisir une pompe à chaleur, le COP ne suffit pas. La physionomie de votre logement doit également influer sur la puissance thermique de votre pompe à chaleur, c’est à dire le nombre de kW que celle-ci va produire

Pour estimer vos besoins de puissance, vous devrez apprécier et multiplier les trois données suivantes : 

  • le volume total en m3 que vous souhaitez chauffer
  • le coefficient de construction de votre logement. Plus votre domicile est bien isolé, plus le coefficient s’approchera de 0
  • la différence de température que vous désirez

Ces éléments, qu’un installateur chevronné peut vous donner, vous permettront de sélectionner une pompe à chaleur parfaitement adaptée. 

Ainsi, vous paierez le juste prix à l’achat (rien ne sert de dépenser déraisonnablement de l’argent pour une PAC air-eau trop puissante par exemple), et vous vous assurerez d’un confort de chauffe optimal (choisir une PAC air-eau sous dimentionnée peut vous amener à avoir froid !).

La technologie Inverter

Cette technologie, permettant de lisser la production de la chaleur dans le temps, est un atout indéniable : elle limite la consommation d’électricité, apporte un chauffage plus doux et régulier (moins de phase marche/arrêt), et allonge la résistance de votre pompe à chaleur dans le temps.

La réversibilité

L’un des gros avantages d’une pompe à chaleur réside dans le fait qu’elle peut, si elle est réversible, produire de l’air frais en été. Un coût à l’achat mais qui peut s’avérer très utile par temps de canicule.

Notre sélection

De nombreuses marques de renom sont présentes sur le marché des pompes à chaleur air-eau : Mitsubishi, Daikin, Hitachi, De Dietrich, Atlantic, Panasonic, LG, Toshiba…

Devant l’offre plétorique qu’elles affiche, vous pourrez vous sentir perdu, même avec une liste de critères bien établie. 

Aussi, pour vous aider dans votre choix final, voici quelques recommandations. 

Le modèle préféré des consommateurs

La pompe à chaleur Mitsubishi Ecodan Hydrobox 11 Power Inverter


Principales caractéristiques :

  • Puissance nominale (+7°C ext, 35°C eau) : 8,50
  • COP : 4,44
  • SCOP (35°C) : 164 / 4,16
  • Classe Energétique : A++
  • Plage fonctionnement garantie (T° ext) : -20 / +35
  • Température chauffage : +60
  • Module intérieur : Dimensions (H x L x P): 800 x 530 x 360 mm
  • Module intérieur : Puissance acoustique : 40 dB(A)
  • Module extérieur : Dimensions (H x L x P) : 1350 x 950 x 360 mm
  • Module extérieur : Puissance acoustique : 70 dB(A)
  • Relève de chaudière (appoint / secours) : oui

Notre avis : Si vous cherchez une référence internationalement reconnue, Mitsubishi Electric Corporation a tout pour vous séduire. Ce leader mondial a notamment été lauréat du prix « Meilleur Investissement ». 

Puissance adaptée aux logements résidentiels, COP de bon niveau, connectivité par wifi et suivi de consomation simplissime, produits dotés de la technologie inverter, la pompe à chaleur Ecodan Hydrobox 11 présente un prix raisonnable dans cette gamme de produits. 

Le modèle préféré des professionnels

PAC Frisquet Téamao 8


Principales caractéristiques :

  • Puissance nominale (+7°C ext, 35°C eau) : 8
  • COP : 4.2
  • SCOP (35°C) : 152
  • Classe Energétique : A++
  • Plage fonctionnement garantie (T° ext) : -20°C/+30°C
  • Température chauffage : + 50°C
  • Module intérieur : Dimensions (H x L x P): L 550 x H 1049 x P 481 (mm)
  • Module extérieur : Puissance acoustique : 63 dB(A)
  • Relève de chaudière (appoint / secours) : en option

Notre avis : Si le catalogue de ce constructeur français n’est pas étoffé (seulement 3 modèles), il offre cependant des prestations de bonne facture à des prix interessants. Il intègre la technologie Inverter à tous ses modèles, dispose d’une puissance et d’un COP élevés, et se caractérise par le silence relatif de ses modèles.  

Notre coup de cœur

Pompe à chaleur Daikin Altherma hybride


Principales caractéristiques :

  • Puissance nominale (+7°C ext, 35°C eau) : 4,30
  • COP : 5,10
  • SCOP (35°C) : 176
  • Classe Energétique : A+++
  • Plage fonctionnement garantie (T° ext) : -25/35
  • Température chauffage : + 60°C
  • Module intérieur : Dimensions (H x L x P): L 884 x H 740 x P 388 (mm)
  • Module extérieur : Puissance acoustique : 58 dB(A)
  • Relève de chaudière (appoint / secours) : oui

Notre avis : Daikin est une des entreprises du secteur les plus innovantes, notamment en matière d’environnement. Elle est d’ailleurs titulaire de nombreux labels relatifs à la protection de l’environnement.

Nous aimons la combinaison pompe à chaleur air-eau/chaudière à condensation au gaz que propose les produits Altherma hybride. En effet, sa technologie fait en sorte d’utiliser la solution moins énergivore et la moins onéreuse au regard des prix de l’électricité et du gaz, de la température de l’air extérieur et des besoins en énergie estimés.

Installation d’une pompe à chaleur air-eau

Peut-on installer soi-même une pompe à chaleur ?

Si l’installation d’une PAC air-eau ne demande pas de travaux démesurés si l’on possède un système de chauffage par eau chaude, il n’est nullement recommandé de seul procéder à sa pose.

D’une part parce que son installation et ses réglages doivent être fins pour des rendements optimaux. Mais également parce qu’il vous faudra passer par un entrepreneur labelisé RGE pour bénéficier des aides et subventions distribuées par l’Etat.

Entretien d’une pompe à chaleur air-eau

Si la vérification de certains éléments peut être conduite par un particulier (niveau de pression par exemple), il est nécessaire de faire appel à un professionnel disposant de toutes les qualifications pour l’entretien de votre installation. 

Faites vérifier votre pompe à chaleur air-eau tous les ans.

Une PAC air-eau nécessite un entretien annuel pour les pompes aérothermique dont la puissance avoisine les 12kw (soit une charge en fluide frigorigène supérieure à 2kg).

N’hésitez pas à négocier le contrat d’entretien lors de l’achat et y intégrer le déplacement gratuit de votre installateur si votre PAC air-eau venait à présenter des anomalies de fonctionnement.

Globalement, le montant des révisions s’étalent entre 100 et 300 euros pas an.

Elles comprennent en outre le changement du fluide frigorigène tous les 5 ans. 

Couvrez votre pompe à chaleur lorsqu’elle est à l’arrêt

Pour éviter que des élements viennent obstruer le ventilateur extérieur, pensez à bien le débarasser des feuilles et des branchages venus s’y installer, avant de le couvrir lorsque votre pompe à chaleur est à l’arrêt pour quelques semaines/mois. 

Vérifier le niveau de pression

Régulièrement, vérifiez le niveau de bar de votre module hydraulique. Un faible niveau d’eau peut empécher votre circuit de chauffage de bien fonctionner. Pour rétablir les niveaux, veillez à utiliser un fluide compatible avec votre installation.

Ma vieille PAC doit être remplacée par une installation plus moderne : que faire de l’ancienne  ?

Le fluide frigorigène, surtout celui des PAC les plus agées, est dangereux pour la santé, voire désormais interdit pour certains. Aussi, la plus grande prudence s’impose. Veuillez vous rapporcher d’une entreprise spécialisée, qui saura comment traiter et détruire ou recycler ces substances.

FAQ

Une Pompe à Chaleur air-eau chauffe-t-elle obligatoirement mon eau sanitaire ?

Non. Si vous souhaitez une utilisation mixte de votre PAC air-eau, vous devrez également faire l’acquisition d’un module de production d’eau chaude sanitaire. Les chauffe-eau thermodynamiques sont les plus performants, et peuvent donner lieu à des aides supplémentaires de l’Etat.

Mes voisins sont sensibles au bruit, puis-je me doter d’une pompe à chaleur ?

Il est vrai que le module extérieur d’une pompe à chaleur peut être bruyant, même si les constructeurs ont pris depuis quelques années ce problème à bras le corps, et offrent désormais des produits dont la puissance sonore tourne autour de 60 DB. A titre de comparaison, c’est également le bruit d’une conversation normale. 

Si vous savez votre voisinage sensible au bruit, prévenez-les de votre acquisition. Optez pour un modèle présentant une puissance accoustique la plus basse possible, et faites l’acquisition de dispositifs anti-bruits.

Puis-je raffraichir mon logement avec une pompe à chaleur air-eau ?

Oui, si vous avez fait l’acquisition d’une pompe à chaleur réversible. Plus chère à l’achat, ces dernières sont pourtant plus durables dans le temps et permettent d’apporter du frais lorsque les températures grimpent. 

Attention toutefois, ce n’est pas une climatisation.