Comment bien choisir son fournisseur de gaz ?

flamme de gaz

Deux éléments au moins devraient vous conduire à vous intéresser aux différentes offres des fournisseurs de gaz. La première, c’est la fin du gaz à tarif réglementé d’Engie au 30 juin 2023. Cela laisse certes du temps, mais la seconde raison peut sembler plus pressante dans le contexte actuel.

Il s’agit de l’augmentation des tarifs du gaz, dont le tarif réglementé, qui devrait vous conduire à rechercher des contrats plus intéressants et plus économiques. Dans cet article, nous vous proposons des pistes pour bien choisir votre fournisseur de gaz naturel.

Pourquoi changer de fournisseur de gaz : la fin du tarif réglementé

La fin du tarif réglementé gaz est prévue de longue date. La décision remonte à juillet 2017, quand le Conseil d’Etat a considéré que les tarifs réglementés du gaz contrevenaient au droit européen.

La loi Énergie et Climat du 8 novembre 2019 a donc prévu la cessation des tarifs réglementés du gaz.

Il n’est plus possible de souscrire un contrat gaz réglementé depuis le 20 novembre 2019, et comme nous l’avons dit plus haut, les contrats actuels des particuliers abonnés au tarif réglementé gaz prendront fin le 30 juin 2023.

Souscrire un abonnement au gaz dans un contexte de libéralisation du marché de l’énergie

La fin des tarifs réglementés du gaz s’inscrit dans l’ouverture à la concurrence du marché européen de l’énergie.

Cette ouverture à la concurrence, qui a fait perdre à Gaz de France Engie son monopole, date de 2007. Le client n’est ainsi plus lié aux fournisseurs historiques ou aux propriétaires exploitants du réseau. Il peut choisir librement son fournisseur, en comparant les tarifs de l’énergie. 

Dans un contexte où le prix du gaz ne cesse d’augmenter, il peut être intéressant de faire jouer la concurrence.

Vous pouvez aussi vous soucier de l’origine de votre gaz, en choisissant un gaz écologique, aussi appelé gaz vert : une excellente façon de combiner chauffage au gaz et préservation de l’environnement, pour ceux qui souhaitent conserver leur chaudière actuelle. 

Bien comprendre les différents tarifs du gaz

Le tarif réglementé du gaz

Le tarif réglementé est fixé par l’Etat après proposition de la Commission de régulation de l’énergie ou CRE. Ce tarif est fluctuant, il peut évoluer tous les mois en cas de besoin, à la hausse comme à la baisse. Il peut aussi rester stable.

Le tarif qui est fixé par la Commission de régulation de l’énergie s’appuie sur les coûts d’approvisionnement en gaz, sur les prix du marché des fournisseurs les plus importants, le tout pondéré par les frais liés au transport et à la distribution.

Actuellement, c’est Engie qui détient 95 % des contrats de fourniture de gaz à tarif réglementé, et cela, jusqu’à 2023. L’avantage de ce tarif tient à une régulation de l’Etat.

Le gaz au prix du marché

tableau des prix moyens du gaz

Source : https://www.economie.gouv.fr/facileco/prix-gaz-et-lelectricite

Lors de votre recherche d’un fournisseur, vous entendrez souvent parler du prix du marché. C’est le tarif libre par opposition au tarif réglementé par l’Etat et les acteurs de l’énergie. Le prix est fixé par chaque fournisseur, de manière entièrement libre, et c’est pourquoi cela vous permet de faire jouer la concurrence. Ce tarif du marché se décline d’ailleurs en deux variantes : le gaz à prix fixe et le gaz à prix indexé. De quoi s’agit-il ?

Le gaz à prix fixe

Le fournisseur que vous choisissez s’engage par contrat sur un prix qu’il a fixé et une durée déterminée, généralement entre 1 et 4 ans. Le prix de votre kilowattheure ne change pas durant le contrat, même si le tarif réglementé augmente ou baisse, ou si les tarifs sur les marchés de l’économie montent ou descendent. Vous pouvez faire une très bonne affaire, mais aussi perdre de l’argent. En effet, ce tarif bloqué peut se révéler plus élevé que le prix du marché si celui-ci baisse.

Le gaz à prix indexé

Pour répondre à cette problématique, certains fournisseurs proposent un contrat de gaz à prix indexé. Le tarif pour le kilowattheure évolue en parallèle au tarif réglementé. Il peut aussi tenir compte des variations du marché. Le prix indexé conserve actuellement le même écart avec le tarif réglementé que lors de la signature du contrat. On comprend que cette régulation va sauter en 2023. 

Instructions par étapes : comment bien choisir son fournisseur de gaz ?

1. Les principaux critères pour le choix d’un fournisseur de gaz

Il existe plusieurs critères qui vont vous permettre de bien choisir votre fournisseur de gaz. Voici les principaux :

  • le prix de l’abonnement
  • le prix du kilowattheure de gaz
  • la qualité du service client
  • les avis des autres usagers
  • les options des contrats
  • le type de gaz : gaz vert, gaz compensé carbone
  • les modes de facturation
  • les moyens de paiement
  • les révisions du prix du contrat

2. Bon à savoir 

  • la qualité du gaz est la même chez tous les fournisseurs
  • l’entretien du réseau est le même, c’est GRDF qui s’en charge
  • vous n’avez pas à craindre une coupure de gaz durant les démarches pour changer de fournisseur – en particulier, l’équipement en compteurs communicants permet d’ouvrir rapidement un contrat à distance 
  • les offres sont généralement sans engagement, ce qui vous permet de résilier pour changer de fournisseur de gaz
  • GRDF est chargé de l’approvisionnement et des interventions techniques, chez tous les fournisseurs.

3. Qu’est-ce que le gaz vert ?

C’est un nouveau type d’offre de gaz naturel, qui est apparu il y a quelques années. Il s’agit de proposer une alternative aux gaz naturels fossiles qui constituent cependant la majeure partie du gaz distribué en France. 

Qui les propose ? La plupart des fournisseurs, actuellement. A l’origine, plutôt des fournisseurs alternatifs, comme Lampiris, Planète Oui, Mint Energie, Enercoop ou ekWateur. 

Il s’agit de biogaz ou biométhane, ou encore de gaz compensé carbone. On les mélange au gaz naturel fossile, pour réduire l’impact global des gaz à effets de serre et de moins polluer. 

A choisir si la dimension écologique est importante pour vous mais que vous ne souhaitez pas vous passer du chauffage central au gaz naturel et de son indéniable confort.

4. Pourquoi comparer les offres avant de choisir son fournisseur de gaz ?

L’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence à partir de 2007 a contribué à la multiplication des fournisseurs d’énergie. Il est donc à la fois plus simple et plus compliqué de changer de contrat de gaz.

Autrefois, il n’y avait que les contrats encadrés par l’Etat et les consommateurs n’avaient pas de questions à se poser. Aujourd’hui, ils doivent non seulement comparer de très nombreux fournisseurs, mais surtout trouver l’offre qui convient le mieux à leurs besoins.

Pour faire un premier tri, la meilleure solution consiste à consulter un comparateur en ligne de fournisseurs de gaz naturel. Certains vous permettront d’entrer vos critères dans un moteur de recherche.

Vous pourrez ainsi indiquer si vous souhaitez un contrat de gaz vert. En tout état de cause, les comparatifs vous permettront de connaître le prix des abonnements, le prix du kilowattheure de gaz, les promotions, les garanties fixées dans les contrats, les conditions de souscription, etc.

Il est essentiel de procéder à une première sélection des offres avant de contacter un fournisseur. Dans le cas contraire, vous risquez d’être noyé par les informations et surtout, de ne pas avoir le temps de comparer. En effet, les employés qui vous accueillent au téléphone pour vous vendre un contrat peuvent se révéler très insistants.

Attention à bien manifester votre intention de souscrire ou de ne pas souscrire, certains consommateurs se sont retrouvés avec un contrat qui leur a pour ainsi dire été imposé par téléphone.

Si ce type de pratiques est clairement abusif, et d’ailleurs encadré par le code de la consommation, devoir résilier un contrat qu’on ne voulait pas du tout souscrire peut se révéler plus ardu qu’on ne le croit.

5 – Pensez aux avantages des offres duales, en combinant abonnement gaz et abonnement à l’électricité

Comme le marché de l’énergie est libre, les fournisseurs n’ont pas besoin d’être spécialisés comme autrefois dans un type particulier d’énergie, électricité ou gaz.

Il est rare qu’on n’ait pas besoin en parallèle d’un contrat de fourniture d’électricité, ne serait-ce que pour faire fonctionner la chaudière au gaz ! 

Vous pouvez alors consulter les offres dites duales, composées de deux offres d’énergie en un seul contrat. Parfois, la signature de ce type de contrat permet de négocier des réductions intéressantes. Il est également important définir la part d’électricité verte de votre contrat

Conclusion

La fin du tarif réglementé du gaz va-t-elle profiter aux consommateurs ? Ce n’est pas si sûr. Ces dernières semaines, face à l’augmentation du coût de l’énergie, certains clients qui avaient quitté le tarif réglementé de l’électricité ont été tentés de retourner chez EDF. Pour le gaz, si vous aviez déjà franchi le pas et quitté Engie, rappelons que revenir en arrière n’est plus possible, les contrats réglementés de gaz ne pouvant plus être souscrits. Vous pouvez cependant souscrire chez Engie un contrat au prix du marché.

Il va donc falloir vous armer d’un peu de patience et faire preuve de méthode, en comparant les offres, afin de trouver celle qui correspond le mieux à vos besoins. Ainsi, vous n’aurez pas besoin du même type de contrat si vous vous chauffez au gaz, ou si vous alimentez uniquement un chauffe-bain. 

Une fois un premier tri effectué, vous pouvez contacter les fournisseurs, ou laisser vos coordonnées en ligne pour qu’on vous recontacte. Notre conseil : prenez toujours le temps de la réflexion, même si votre interlocuteur vous presse ou vous fait croire que l’offre est à durée limitée. C’est peut-être le cas, mais il y aura d’autres offres !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *