Dernière mise à jour

On connais désormais de mieux en mieux les problèmes de pollution de l’air extérieur, dont on ne cesse de parler depuis plusieurs années. Mais savez-vous que votre intérieur est, lui aussi, pollué par toutes sortes de substances chimiques aux toxicités diverses et variées ?

Produits ménagers, peintures, colles, bois traités, papiers peints etc. sont autant d’éléments d’une maison ou d’un appartement qui contribuent à polluer votre air intérieur. La nature étant toutefois merveilleusement bien faite, il existe certaines plantes qui ont la particularité d’absorber ces éléments polluants, purifiant ainsi l’air qui les entoure.

Voici notre liste de plantes verts dépolluantes à cultiver chez vous :

Comment les plantes dépolluantes purifient-elles notre air ?

Ce que l’on connaît déjà depuis longtemps, et que l’on apprend en principe à l’école, c’est le mécanisme de la photosynthèse, grâce à laquelle les plantes absorbent le CO2 présent dans l’air pour rejeter du dioxygène à la place. C’est d’ailleurs ce mécanisme qui est responsable d’une grande partie de l’oxygène présent dans notre atmosphère et grâce auquel nous pouvons respirer.

Plus récemment, un scientifique du nom de Bill Wolverton a découvert que le CO2 n’était pas le seul élément absorbé et transformé par les plantes. Après quelques années passées à la NASA à étudier les plantes et leurs effets sur l’environnement, la qualité de l’air et de l’eau, l’écosystème etc., il se pencha plus précisément sur les effets des plantes sur l’air dans un espace fermé.

Il étudia ainsi les capacités dites de « phytoépuration » sur plus d’une cinquantaine de plantes au cours des années 80, et publia ses résultats en 1989. Ses recherches ont depuis été reprises et approfondies.

Concrètement, en plus de la photosynthèse que l’on connaît, les plantes dépolluantes absorbent également certains autres éléments par leurs feuilles et leurs racines. Elles peuvent stocker ces éléments dans leurs tissus, et émettent, à la place, de la vapeur d’eau, ce qui améliore également l’hygrométrie dans votre maison.

La pollution intérieure de l’air : Qu’est-ce que c’est ?

On parle sans cesse de la pollution extérieure, en ville comme à la campagne, du fait notamment, mais pas uniquement, des émissions de particules fines, des émissions et rejets de CO2 etc. Beaucoup ne savent pas qu’en réalité, l’air qui circule à l’intérieur de nos habitations est bien souvent plus pollué que l’air extérieur, et ce pour deux principales raisons :

  • L’air et les éléments qu’il contient stagnent plus longtemps dans un endroit fermé, même si ce dernier est bien aéré.
  • L’air intérieur contient d’autres éléments toxiques que l’on ne retrouve pas, ou très peu, dans l’air extérieur, qui sont dus principalement aux matériaux présents dans votre habitation et aux produits utilisés au quotidien.

Les substances fréquemment retrouvées dans l’air d’un logement

Voici les substances qu’on retrouve en plus ou moins grande quantité dans la plupart des habitations, et contre lesquelles il est possible de lutter en utilisant des plantes dépolluantes :

  • L’ammoniac : on le retrouve dans les produits d’entretien et de bricolage.
  • Le benzène : on le retrouve dans les peintures, les plastiques, certains produits d’entretien, les encres, la fumée de cigarette etc.
  • Le formaldéhyde : on le retrouve dans les panneaux de bois agglomérés, certaines colles, la laine de verre et de roche, certains textiles d’ameublement, les chaudières, la fumée de cigarette etc.
  • Le monoxyde de carbone : il résulte de combustions incomplètes, quelle qu’elles soient. Il peut donc être émis par une chaudière, un chauffe-eau, et on en retrouve systématiquement dans la fumée de cigarettes.
  • Le toluène : on le retrouve dans les vernis, les produits de traitement du bois, certains savons, certaines laques, certaines colles etc.
  • Le xylène et le trichloréthylène : on le trouve dans les peintures, vernis, colles ou encore les produits dégraissants.
  • Les composés organiques volatiles, tels que les acariens, les pollens etc.

Cette liste de polluants toxiques, allergènes, cancérigènes ou tout cela à la fois, n’est malheureusement pas exhaustive. Voici maintenant les plantes avec lesquelles vous pouvez réduire voir faire disparaître ces substances chimiques de votre maison.

=> Pour en savoir plus, lire cet article

Les plantes dépolluantes pour votre intérieur

Découvrez les 20 plantes d’intérieur qui assainirons l’air de votre habitat :

L’Aglaonema


C’est une plante d’origine tropicale. Ses feuilles, ses tiges et ses racines sont dépolluantes. Elle est particulièrement efficace pour absorber le formaldéhyde. Comme la plupart des plantes tropicales, l’Aglaonema n’apprécie pas le plein soleil direct et a besoin qu’on maintienne un minimum d’humidité par un arrosage régulier. En dehors de cela, c’est une plante robuste.

Botanicly Aglaonème Hauteur 70 Cm

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Modéré
  • Températures : Entre 10 et 25 °C
  • Hauteur : 70 cm

Efficace contre :

  • Ammoniac : Non
  • Xylène : Non
  • Formaldéhyde : ++
  • Benzène : +
  • Monoxyde de carbone : Non
  • Toluène : Non
  • Trichloréthylène : Non

Conseils d’entretien :

  • Arroser régulièrement pour garder la terre humide.
  • Placez-là dans un endroit où elle dispose d’ombre, car elle n’apprécie pas le plein soleil ou la lumière trop vive.

L’Anthurium Cherry Champion


Facile à entretenir et joli, ce plant est très efficace pour dépolluer votre air de l’ammoniac qu’il pourrait contenir. L’Anthurium absorbe également le xylène et le formaldéhyde.

Anthurium Cherry Champion Ø21

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Lumière vive
  • Températures : Entre 10 et 24 °C
  • Hauteur : 55 cm

Efficace contre

  • Ammoniac : +++
  • Xylène : ++
  • Formaldéhyde : +
  • Benzène : Non
  • Monoxyde de carbone : Non
  • Toluène : Non
  • Trichloréthylène : Non

Conseils d’entretien

  • Arrosez le plant une fois par semaine en hiver, et environ 2 fois par semaine en été.
  • L’Anthurium apprécie la lumière vive mais pas le soleil direct, il sera donc très bien derrière vos fenêtres.
  • Il aime également la chaleur et une certaine humidité.
  • N’hésitez pas à pulvériser ses feuilles avec de l’eau de temps en temps en été.

L’Areca Dypsis Lutescens


Il s’agit d’une plante tropicale, qui préfère donc un ensoleillement indirect et discontinu, ainsi qu’un taux d’humidité élevé. Elle est redoutablement efficace pour absorber le xylène et le toluène, ce qui fait d’elle l’une des meilleures plantes de cette liste.

Areca Dypsis Lutescens Ø24

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Modéré
  • Températures : 22°C
  • Hauteur : 120 cm

Efficace contre

  • Ammoniac : Non
  • Xylène : +++
  • Formaldéhyde : +
  • Benzène : +
  • Monoxyde de carbone : Non
  • Toluène : +++
  • Trichloréthylène : Non

Conseils d’entretien

  • Arrosez une fois par semaine en hiver, et deux fois par semaine en été, de préférence par le haut plutôt qu’en mettant de l’eau dans une soucoupe, afin que les petites racines aient de l’eau, et que les racines plus longues ne se noient pas.
  • Veillez à ce que le terreau soit toujours légèrement humide.
  • Vaporisez les feuilles tous les jours, surtout en hiver, de préférence avec de l’eau tiède.

Le caoutchouc (Ficus Elastica)


Le ficus elastica ou caoutchouc est efficace pour absorber le formaldéhyde. Il présente aussi l’avantage d’être une plante robuste qui s’adapte à tous les types d’intérieurs tant par son look sobre que par sa résistance. Vous pouvez le placer dans n’importe quelle pièce de la maison.

Ficus Elastica Melany Ø19

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Lumière faible, moyenne ou vive
  • Températures : Entre 15 et 25°C
  • Hauteur : 55 cm

Efficace contre

  • Ammoniac : Non
  • Xylène : Non
  • Formaldéhyde : ++
  • Benzène : Non
  • Monoxyde de carbone : Non
  • Toluène : Non
  • Trichloréthylène : Non

Conseils d’entretien

  • Le caoutchouc n’aime pas le soleil direct, par contre il s’adapte parfaitement à tout éclairage indirect, qu’il soit vif ou plus sombre.
  • Ne l’arrosez pas trop, n’hésitez pas à laisser la terre sécher un peu entre deux arrosages.

Le Dieffenbachia


Il s’agit d’une plante tropicale originaire d’Amérique Centrale et d’Amérique du Sud. Comme la plupart des plantes tropicales, elle apprécie donc particulièrement la chaleur et l’humidité. Placez-là dans une pièce qui reste chaude y compris en hiver. Elle vous protègera très efficacement contre le xylène et le toluène, et absorbera également une bonne partie du formaldéhyde présent dans votre air.

Dieffenbachia Maroba Ø2

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Moyen
  • Températures : Entre 18 et 25°C
  • Hauteur : 85 cm

Efficace contre

  • Ammoniac : Non
  • Xylène : +++
  • Formaldéhyde : ++
  • Benzène : Non
  • Monoxyde de carbone : Non
  • Toluène : +++
  • Trichloréthylène : Non

Conseils d’entretien

  • Le Dieffenbachia aime la chaleur mais pas le soleil direct.
  • Placez-le donc sous une lumière indirecte, et arrosez-le régulièrement de sorte à toujours maintenir son terreau humide.
  • De temps en temps, aspergez également ses feuilles avec de l’eau tiède.
  • Pour favoriser sa croissance et prolonger sa durée de vie au maximum, vous pouvez aussi lui donner de l’engrais (naturel) en très petites quantités toutes les 2 à 3 semaines.

Le Dracæna odorant de Massange


S’il peut absorber plusieurs types de polluants différents, sa spécialité reste l’absorption du formaldéhyde. Placez-le donc de préférence dans les pièces qui contiennent des meubles en bois aggloméré, comme les chambres par exemple. Le fait qu’il supporte une lumière modérée fait qu’il peut s’adapter dans toutes les pièces de votre maison.

Dracaena Lemon Lime Ø21

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Lumière modérée
  • Températures : Entre 18 et 24°C
  • Hauteur : 100 cm

Efficace contre

  • Ammoniac : Non
  • Xylène : Non
  • Formaldéhyde : ++
  • Benzène : ++
  • Monoxyde de carbone : Non
  • Toluène : Non
  • Trichloréthylène : +

Conseils d’entretien

  • Il n’aime pas la lumière directe du soleil mais apprécie tout de même une lumière assez vive, préférez donc le mettre dans une pièce bien éclairée.
  • Côté arrosage, attendez que la terre soit sèche (mais pas craquelée) avant de l’arroser.Le Dracaena de Massange stocke l’eau dans son tronc, il peut donc tenir plusieurs jours sans arrosage.
  • Côté températures, il n’aime pas du tout le froid, donc choisissez une pièce qui sera chaude toute l’année (chambre,  pièce de vie, cuisine etc.).
  • Donnez lui également un peu d’engrais naturel toutes les 6 semaines au printemps et en été seulement.
mise en garde du professionnel

Enfin, soyez vigilants si vous avez des enfants ou des animaux domestiques, car cette plante est toxique pour eux. Dans ce cas, placez la plante hors de leur portée ou choisissez une autre plante qui absorbe les mêmes polluants.

Le Dragonnier Janeth Craig


Efficace contre le benzène, le trichloréthylène, le xylène et le formaldéhyde, le Dragonnier Janeth Craig présente l’avantage de se satisfaire des pièces sombres. Il nécessite cependant un minimum d’entretien régulier pour rester en pleine forme et être efficace contre les polluants présents dans l’air ambiant de votre maison.

Dracaena Janet Craig Ø17

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Moyen
  • Températures : Entre 18 et 24°C
  • Hauteur : 65 cm

Efficace contre

  • Ammoniac : Non
  • Xylène : +
  • Formaldéhyde : +++
  • Benzène : +
  • Monoxyde de carbone : Non
  • Toluène : Non
  • Trichloréthylène : ++

Conseils d’entretien

  • Il n’aime pas la lumière directe du soleil mais apprécie tout de même une lumière assez vive, préférez donc le mettre dans une pièce bien éclairée.
  • Côté arrosage, attendez que la terre soit sèche (mais pas craquelée) avant de l’arroser. Le Dragonnier Janeth Craig stocke l’eau dans son tronc, il peut donc tenir plusieurs jours sans arrosage.
  • Côté températures, il n’aime pas du tout le froid, donc choisissez une pièce qui sera chaude toute l’année (chambre,  pièce de vie, cuisine etc.).
  • Donnez lui également un peu d’engrais naturel toutes les 6 semaines au printemps et en été seulement.
mise en garde du professionnel

Enfin, soyez vigilants si vous avez des enfants ou des animaux domestiques, car cette plante est toxique pour eux. Dans ce cas, placez la plante hors de leur portée ou choisissez une autre plante qui absorbe les mêmes polluants.

Le Dragonnier Marginé


Le Dragonnier Marginé tient son nom de ses feuilles au bords rouges. Il est l’une des meilleures, pour ne pas dire la meilleure, plantes de cette liste. Mis à part l’ammoniac, il absorbe tous les polluants avec une grande efficacité. C’est une plante très polyvalente qui se doit de figurer en tête de toute liste de sélection pour dépolluer l’air d’un logement.

Dracaena Marginata Dragonnier 105cm

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Moyen
  • Températures : Entre 18 et 24°C
  • Hauteur : 105 cm

Efficace contre

  • Ammoniac : Non
  • Xylène : +++
  • Formaldéhyde : ++
  • Benzène : +++
  • Monoxyde de carbone : +++
  • Toluène : +++
  • Trichloréthylène : +++

Conseils d’entretien

  • Il n’aime pas la lumière directe du soleil mais apprécie tout de même une lumière assez vive, préférez donc le mettre dans une pièce bien éclairée.
  • Côté arrosage, attendez que la terre soit sèche (mais pas craquelée) avant de l’arroser. Le Dragonnier Marginé stocke l’eau dans son tronc, il peut donc tenir plusieurs jours sans arrosage.
  • Côté températures, il n’aime pas du tout le froid, donc choisissez une pièce qui sera chaude toute l’année (chambre,  pièce de vie, cuisine etc.).
  • Donnez-lui également un peu d’engrais naturel toutes les 6 semaines au printemps et en été seulement.
mise en garde du professionnel

Enfin, soyez vigilants si vous avez des enfants ou des animaux domestiques, car cette plante est toxique pour eux. Dans ce cas, placez la plante hors de leur portée ou choisissez une autre plante qui absorbe les mêmes polluants.

Le Ficus à feuilles de sabre


Le ficus est une plante d’intérieur connue et appréciée entre autres pour sa robustesse et sa facilité d’entretien. Cette variété, en plus, a des propriétés dépolluantes, et purifiera votre air contre le xylène, le benzène, le formaldéhyde, le toluène et le trichloréthylène.

Ficus Binnendijkii Alii Ø21

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Indirect
  • Températures : Entre 15 et 25°C
  • Hauteur : 105 cm

Efficace contre

  • Ammoniac : Non
  • Xylène : +
  • Formaldéhyde : ++
  • Benzène : +
  • Monoxyde de carbone : Non
  • Toluène : +
  • Trichloréthylène : +

Conseils d’entretien

  • Le figuier à feuilles de sabre aime la lumière vive tant qu’elle n’est pas directe.
  • Arrosez-le régulièrement de sorte à maintenir son terreau humide.
  • Au printemps et en été, vous pouvez également lui donner un peu d’engrais naturel une fois ou deux et en très petites quantités.
  • En été, il appréciera également d’être sorti de temps en temps pour être mis sous une averse, qui nettoiera ses feuilles tout en les humidifiant.
  • Attention toutefois à ne pas le déplacer trop souvent et à le maintenir à l’abri des courants d’air.

Le Ficus Pleureur


Le Ficus Pleureur est en réalité un arbre qui pousse habituellement et principalement dans les régions de l’hémisphère sud (Afrique, Amérique du Sud, Australie etc.) bien qu’on en trouve également au Portugal. À l’état naturel, sa hauteur peut atteindre 30 mètres. Cependant, il se sentira tout aussi bien chez vous, en pot, en conservant une taille raisonnable. Il est robuste, facile à entretenir, et sera efficace contre l’ammoniac, le xylène et le formaldéhyde.

Ficus Benjamina Exotica Ø24

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Lumière vive
  • Températures : Entre 15 et 25°C
  • Hauteur : 130 cm

Efficace contre

  • Ammoniac : +
  • Xylène : ++
  • Formaldéhyde : ++
  • Benzène : Non
  • Monoxyde de carbone : Non
  • Toluène : Non
  • Trichloréthylène : Non

Conseils d’entretien

  • Le Ficus Benjamina ou ficus pleureur a besoin de beaucoup de lumière même s’il n’aime pas l’ensoleillement direct.
  • Arrosez-le régulièrement de sorte à maintenir son terreau humide.
  • Au printemps et en été, vous pouvez également lui donner un peu d’engrais naturel une fois ou deux et en très petites quantités.
Astuce du professionnel

En été, il appréciera également d’être sorti de temps en temps pour être mis sous une averse, qui nettoiera ses feuilles tout en les humidifiant. Attention toutefois à ne pas le déplacer trop souvent et à le maintenir à l’abri des courants d’air.

La Fougère de Boston


La fougère de Boston porte mal son nom puisqu’elle pousse essentiellement en Asie du Sud-Est et en Amérique du Sud. Elle aime l’ensoleillement indirect et un air chaud et humide. Ces critères n’en font pas moins une plante robuste qui, en plus, absorbera à une vitesse impressionnante tout le xylène et le formaldéhyde qui pourrait se trouver dans l’air ambiant de la pièce où vous l’aurez placée.

Nephrolepis Green Lady Ø19

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Modéré
  • Températures : Entre 10 et 21°C
  • Hauteur : 30 cm

Efficace contre

  • Ammoniac : Non
  • Xylène : +++
  • Formaldéhyde : +++
  • Benzène : Non
  • Monoxyde de carbone : Non
  • Toluène : Non
  • Trichloréthylène : Non

Conseils d’entretien

  • Mettez la plante dans un endroit lumineux ou semi-ombragé mais surtout sans ensoleillement direct.
  • Evitez aussi de la placer au-dessus d’un chauffage, car l’air trop sec ne lui réussit pas non plus.
  • Arrosez-là régulièrement pour éviter que la terre ne sèche, et de préférence avec de l’eau de pluie si possible.
Astuce du professionnel

Veillez simplement à ce que l’eau que vous utilisez ne soit pas trop calcaire. Vous pouvez aussi vaporiser ses feuilles régulièrement, ce qui améliorera aussi le taux d’humidité de la pièce dans laquelle vous l’aurez placée.

La Gerbera


En plus d’embellir votre intérieur grâce à de grandes fleurs colorées, la Gerbera absorbera efficacement le formaldéhyde, le benzène et le trichloréthylène présent dans l’air ambiant, ainsi que le toluène dans une moindre mesure. C’est une plante vivace originaire d’Asie et d’Afrique du Sud.

Graines De Fleurs Gerbera Jamesonii Hybrides 30 Graines

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Modéré
  • Températures : Entre 11 et 22°C
  • Hauteur : 40 cm

Efficace contre

  • Ammoniac : Non
  • Xylène : Non
  • Formaldéhyde : +++
  • Benzène : +++
  • Monoxyde de carbone : Non
  • Toluène : +
  • Trichloréthylène : +++

Conseils d’entretien

  • La Gerbera apprécie un environnement doux et un sol riche.
  • Ajoutez du terreau dans son pot.
  • Arrosez-là de sorte que la terre du pot soit toujours légèrement humide.
  • Placez-là dans une pièce qui a la température la plus stable possible été comme hiver.

Le Lierre


Il s’agit du même lierre commun que l’on trouve partout en France, et notamment dans nos forêts. Ultra-résistant, il est également très efficace pour absorber le benzène présent dans l’air. Il est facilement cultivable en intérieur grâce à sa robustesse. Le lierre a par ailleurs beaucoup d’autres utilités, comme par exemple faire de la lessive maison avec ses feuilles.

Lierre Des Bois Godet Taille 13 à 25cm

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Moyen
  • Températures : Entre -8 et 20°C
  • Hauteur : Grimpante, jusqu’à 10 cm

Efficace contre

  • Ammoniac : Non
  • Xylène : +
  • Formaldéhyde : +
  • Benzène : +++
  • Monoxyde de carbone : Non
  • Toluène : Non
  • Trichloréthylène : +

Conseils d’entretien

  • Dans la nature, le lierre se développe principalement dans nos sous-bois, il aime donc les zones ombragées, ou du moins une lumière indirecte.
  • Arrosez-le de temps en temps, et prévoyez un espace où il puisse se déployer.
  • Le lierre étant une plante grimpante, vous pouvez par exemple placer un morceau de grillage derrière lui, ou le placer contre un mur auquel il s’accrochera.

Le Palmier Bambou


Très efficace contre le formaldéhyde, le benzène et le trichloréthylène, le palmier bambou sera parfait dans une chambre ou dans une buanderie, là où vous utilisez des détergents et manipulez vos textiles.

Rhapis Ø21

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Moyen
  • Températures : Entre 18 et 24°C
  • Hauteur : 80 cm

Efficace contre

  • Ammoniac : Non
  • Xylène : +
  • Formaldéhyde : +++
  • Benzène : ++
  • Monoxyde de carbone : Non
  • Toluène : Non
  • Trichloréthylène : ++

Conseils d’entretien

  • Le palmier bambou s’arrose en moyenne deux fois par semaine en été et une fois par semaine en hiver.
  • Globalement, il faut veiller à ce que la terre soit toujours humide mais que les racines ne baignent pas dans l’eau, donc évitez un arrosage par le bas.
  • Ajoutez une fois par mois de l’engrais naturel en petite quantité (purin d’ortie dilué, par exemple).
  • Enfin, placez-le dans un endroit lumineux mais sans ensoleillement direct.

Le Palmier Nain


Appelé également palmier nain du Mexique, ce palmier originaire des forêts tropicales d’Amérique Centrale s’adapte pourtant très bien à nos climats plus tempérés, et à une culture en pot en intérieur. Il purifiera votre air contre le formaldéhyde, l’ammoniac et le xylène.

Chamaedorea Elegans Ø24

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Moyen
  • Températures : Entre 18 et 24°C
  • Hauteur : 100 cm

Efficace contre

  • Ammoniac : ++
  • Xylène : ++
  • Formaldéhyde : +++
  • Benzène : Non
  • Monoxyde de carbone : Non
  • Toluène : Non
  • Trichloréthylène : Non

Conseils d’entretien

  • Le palmier nain s’arrose en moyenne deux fois par semaine en été et une fois par semaine en hiver.
  • Globalement, il faut veiller à ce que la terre soit toujours humide mais que les racines ne baignent pas dans l’eau, donc évitez un arrosage par le bas.
  • Ajoutez une fois par mois de l’engrais naturel en petite quantité (purin d’ortie dilué, par exemple).
  • Enfin, placez-le dans un endroit lumineux mais sans ensoleillement direct.

Le Philodendron


On le trouve essentiellement en Asie et en Amérique Centrale. Le Philodendron est redoutable contre le formaldéhyde, et s’acclimatera très bien à un environnement en intérieur. Ses grandes et belles feuilles vertes absorberont la pollution de votre air ambiant et vous procureront de l’oxygène.

Philodendron Imperial Green Ø19

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Moyen
  • Températures : Entre 15 et 25°C
  • Hauteur : 50 cm

Efficace contre

  • Ammoniac : Non
  • Xylène : Non
  • Formaldéhyde : +++
  • Benzène : Non
  • Monoxyde de carbone : Non
  • Toluène : Non
  • Trichloréthylène : +

Conseils d’entretien

  • Placez-le dans un espace lumineux mais pas en contact direct avec les rayons du soleil.
  • Arrosez-le modérément, la terre doit être humide mais pas imbibée.
  • Vous pouvez également ajouter de l’engrais naturel en petite quantité, environ toutes les deux semaines, afin de lui garantir une bonne croissance et un bon épanouissement.

Le Scindapsus


C’est une plante grimpante que l’on trouve dans les forêts tropicales d’Asie du Sud-Est et d’Indonésie. Elle est reconnue pour son efficacité à absorber le benzène, le toluène et le monoxyde de carbone.

Epipremnum En Cache Pot Stylé Gris Foncé Ø21

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Modéré
  • Températures : Entre 10 et 25°C
  • Hauteur : 100 cm

Efficace contre

  • Ammoniac : Non
  • Xylène : Non
  • Formaldéhyde : +
  • Benzène : +++
  • Monoxyde de carbone : +++
  • Toluène : +++
  • Trichloréthylène : Non

Conseils d’entretien

  • Comme il s’agit d’une plante grimpante, prévoyez l’utilisation d’un tuteur ou d’un morceau de grillage. Le Scindapsus apprécie les endroits lumineux mais pas en plein soleil. Evitez également de le placer dans un courant d’air.
Astuce du professionnel

Arrosez-le modérément, pour que son terreau reste humide sans être gorgé d’eau. Vaporisez également ses feuilles régulièrement pour les humidifier. Enfin, donnez-lui un peu d’engrais naturel environ une fois par mois.

Le Rhapis Excelsa


C’est la plante la plus efficace pour éliminer l’ammoniac. Elle sera donc parfaite dans les pièces où vous utilisez le plus de produits d’entretien et/ou la pièce où vous les stockez, comme la cuisine par exemple. Ce type de palmier est également robuste, et supporte des températures fraîches, s’adaptant ainsi parfaitement à tous les types de climats français, excepté le gel.

Rhapis Ø24

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Modéré
  • Températures : Entre 7 et 25°C
  • Hauteur : 100 cm

Efficace contre

  • Ammoniac : +++
  • Xylène : ++
  • Formaldéhyde : +
  • Benzène : Non
  • Monoxyde de carbone : Non
  • Toluène : Non
  • Trichloréthylène : Non

Conseils d’entretien

  • Ne le mettez pas dans un ensoleillement direct, le Rhapis supporte très bien un environnement ombragé ou semi-éclairé.
  • Arrosez-le de temps en temps pour que la terre du pot reste humide sans être trop imbibée, en évitant un arrosage par le bas.
  • Enfin, donnez-lui un peu d’engrais naturel environ une fois par mois.

Le Schefflera Actinophylla


C’est une magnifique plante d’origine australienne, également appelée arbre parapluie, que l’on trouve désormais dans le monde entier. Elle est robuste et s’adapte facilement aux climats tempérés chauds. Elle est aussi très efficace pour purifier l’air de son formaldéhyde, son xylène et son benzène.

Schefflera Arboricola Trinette Ø24

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Moyen
  • Températures : Entre 12 et 25°C
  • Hauteur : 75 cm

Efficace contre

  • Ammoniac : Non
  • Xylène : ++
  • Formaldéhyde : +++
  • Benzène : +
  • Monoxyde de carbone : Non
  • Toluène : Non
  • Trichloréthylène : Non

Conseils d’entretien

  • Le Schefflera a besoin de lumière mais n’aime pas les rayons directs du soleil.
  • Pour ce qui est de l’arrosage, maintenez son terreau humide sans l’imbiber. Ne l’arrosez pas par le bas, pour ne pas risquer de noyer les racines.
  • Vous pouvez aussi lui donner un peu d’engrais en été, environ une fois par mois, mais jamais en hiver.
  • Rempotez-le tous les deux ans environ dans un pot plus grand pour qu’il puisse se développer.

Le Spatiphyllum ou Fleur de Lune


La fleur de Lune fait partie des plantes les plus efficaces de notre liste, absorbant tous les polluants excepté le monoxyde de carbone. Elle peut également absorber d’autres éléments comme l’acétone ou les vapeurs d’alcool. Robuste et très facile à entretenir, elle s’adapte à tous les environnements et sera parfaite pour les débutants.

Spathiphyllum Sweet Lauretta Ø21

  • Budget : €€
  • Ensoleillement : Modéré
  • Températures : Entre 18 et 25°C
  • Hauteur : 85 cm

Efficace contre

  • Ammoniac : ++
  • Xylène : ++
  • Formaldéhyde : +++
  • Benzène : ++
  • Monoxyde de carbone : Non
  • Toluène : +
  • Trichloréthylène : +++

Conseils d’entretien

  • Privilégiez un endroit lumineux mais avec une lumière indirecte.
  • Choisissez également une pièce dans laquelle la température est constante toute l’année (idéalement entre 18 et 22 degrés, 25 maximum).
  • Son terreau doit rester légèrement humide, et elle appréciera de temps en temps d’être vaporisée avec de l’eau tiède.
  • Enfin, retirez les fleurs fanées afin qu’elle fleurisse plus longtemps.

Notre sélection pour une protection complète

20 plantes pour dépolluer votre intérieur constitue déjà un grand choix, en sachant que notre liste n’est pas exhaustive. Voici notre sélection de 5 plantes qui permettent d’avoir une protection qui soit la plus large possible contre les différents types de polluants que l’on peut retrouver à l’intérieur d’une maison. D’autres combinaisons sont bien sûr possibles, selon vos besoins et vos goûts personnels :

  • Le Dragonnier Marginé : C’est l’une des plantes les plus efficaces de notre liste, et ce contre presque tous les polluants (xylène, formaldéhyde, benzène, monoxyde de carbone, toluène et trichloréthylène).
  • Le Rhapis Excelsa : Pour une protection optimale contre les résidus d’ammoniac qui peuvent se retrouver dans votre air intérieur.
  • La Gerbera : Pour une protection optimale contre le benzène, le formaldéhyde et le trichloréthylène, et aussi parce que cette plante fera de magnifiques fleurs qui ajouteront un plus à votre décoration d’intérieur.
  • Le Scindapsus : Efficace contre plusieurs polluants, il vous protègera surtout très efficacement contre le monoxyde de carbone, qu’il absorbera avec « gourmandise ».
  • La fleur de lune (Spatiphyllum) : En plus d’être jolie, ce qui ne gâche rien, la fleur de lune absorbe tout sauf le monoxyde de carbone. Elle est très efficace contre le xylène, le formaldéhyde, le benzène, le toluène, le trichloréthylène, mais aussi d’autres éléments comme notamment les vapeurs d’alcool ou encore l’acétone.

Les plantes dépolluantes pour l’extérieur

Les plantes destinées à dépolluer à l’extérieur ne sont généralement pas des purificatrices d’air à proprement parler. En effet, le volume d’air à dépolluer à ciel ouvert est beaucoup trop important pour que cela soit pertinent de mettre les plantes citées plus haut dehors.

Néanmoins, si vous disposez d’un jardin ou même d’un balcon, plus vous y placerez des plantes, plus cela sera bénéfique. Sur un balcon, vous pouvez effectivement placer quelques-unes des plantes dépolluantes d’intérieur, qui feront office de premier filtre pour purifier l’air entrant dans votre appartement.

En extérieur, autrement dit pour les jardins, on se tournera plutôt vers des plantes qui dépolluent les eaux et la terre. En voici quelques-unes que vous pouvez facilement incorporer dans votre jardin.

La phytoépuration de l’eau

La phytoépuration est aujourd’hui utilisée dans la construction de fosses septiques naturelles, tant elles sont efficaces pour nettoyer les eaux usées. De même, si vous disposez d’un bassin de jardin, y placer des plantes sera essentiel au maintien de son équilibre et du bon fonctionnement de son écosystème, que vous y éleviez ou non des poissons.

Parmi les plantes les plus connues pour cela, on retrouve notamment les roseaux, ou le bambou, très efficace contre les phosphates.

Voici quelques plantes très efficaces pour transformer la matière organique, mais aussi absorber les métaux lourds le phosphore ou encore l’azote.

  • Acorus calamus variegatus
  • Aponogeton distachyos
  • Butomus umbellatus
  • Caltha palustris
  • Cyperus longus
  • Glyceria maxima
  • Hippuris vulgaris
  • Iris pseudacorus, versicolor
  • Mentha aquatica
  • Menyanthes trifoliata
  • Oenanthe aquatica variegata
  • Phalaris arundinacea
  • Phragmites australis
  • Plantes flottantes : Eichhornia, Pistia, Lemna, Trapa, etc.
  • Plantes oxygénantes : Elodées, Tillae, Myriophyllum etc
  • Preslia cervina
  • Saururus cernuus
  • Scirpus lacustris
  • Stachys palustris
  • Zizania latifolia

La phytoremédiation, ou quand les plantes nettoient la terre

Grâce à leurs racines, certaines plantes permettent de dépolluer les sols. Elles peuvent entre autres éviter la dispersion de produits nocifs, consommer et dégrader certains polluants (hydrocarbures aromatiques polycycliques, solvants chlorés, trichloroéthylène, sélénium, mercure etc.), en relâcher d’autres dans l’atmosphère sous forme modifiée, volatile et non toxique, ou encore les absorber et les stocker.

Dépolluer un sol relève du cas particulier, et la plante à choisir devra être adaptée à la zone géographique concernée, et aux éléments du sol à dépolluer. Néanmoins, voici quelques exemples de plantes dépolluantes pour le sol :

  • Peupliers
  • Saules
  • Aulnes
  • Luzerne
  • Alyssum murale
  • Etc.

Pour dépolluer votre air, votre eau ou vos terres avec des plantes dépolluantes, vous avez l’embarras du choix. Choisissez aussi en fonction de vos goûts personnels et de vos compétences en jardinage, certaines plantes plus faciles d’entretien convenant mieux à des jardiniers débutants. Si vous souhaitez compléter notre liste, poser une question ou partager votre expérience, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire.